Le mouton d’Ouessant


Le mouton d’Ouessant est une race ovine, qui, comme son nom l’indique est originaire de l’île d’Ouessant dans le Finistère. Il a disparu de cette île durant le XXe siècle à la suite de l’arrivée de moutons continentaux qui se sont métissés aux animaux locaux. La race a pu être sauvée grâce à quelques animaux retrouvés dans des propriétés sur le continent, et n’est aujourd’hui plus menacée.

Le mouton d’Ouessant est le plus petit mouton au monde, peu productif et peu prolifique. Il est toutefois rustique, et il se montre intéressant comme animal d’agrément pour entretenir les parcs et jardins.

Le mouton d’Ouessant a le dos droit, la poitrine profonde et le bassin et le garrot larges. Ses membres sont fins, et se terminent par un onglon sombre. Sa laine est la plupart du temps noire, mais il existe aussi des individus bruns ou blancs, leur peau restant noire et leur couleur étant unie. La couleur est toujours unie. Ils sont acceptés par le standard de la race. La toison recouvre le front et une partie des joues. Elle est semi-fermée, avec des mèches de bonne taille. La laine est de finesse moyenne. La tête est fine et régulière et présente un chanfrein droit. Elle porte de petits oreilles fines et dressées. Les mâles ont des cornes torsadées qui s’enroulent autour des oreilles.

C’est la plus petite race ovine au monde, avec une taille au garrot de 0,40 à 0,46 m pour les femelles et 0,42 à 0,49 m pour les mâles, pour un poids de 11 à 16 kg pour les brebis et 13 à 20 kg pour les béliers